Henrik Ibsen – Une maison de poupée

Drame en trois actes créé par Henrik Ibsen en 1879, Une maison de poupée (Et Dukkehjem) est un très grand classique du théâtre en général et de la scène norvégienne en particulier. Mettant en scène la rupture du couple Helmer, la pièce bouscule les normes sociales de l’époque et la postérité a fait de Nora une figure majeure de l’émancipation féminine.

Poursuivre la lecture

Johanna Sinisalo – Jamais avant le coucher du soleil

Il est grand temps pour l’Évadée de se pencher sur le travail de Johanna Sinisalo, figure emblématique de la littérature finlandaise contemporaine, et notamment sur son premier roman : Jamais avant le coucher du soleil. Paru en 2000 (2003 dans sa version française chez Actes Sud), il raconte l’histoire d’Ange, un photographe travaillant dans la pub, qui recueille et décide de cacher chez lui un enfant troll… Le roman vaudra notamment à son auteure le prestigieux prix Finlandia. Poursuivre la lecture

Maren Uthaug – La petite fille et le monde secret

Premier roman de Maren Uthaug, illustratrice et auteure de BD, La petite fille et le monde secret raconte, à travers l’histoire de Risten, la confrontation de deux cultures, la culture danoise et sami. C’est également un roman à la fois dur et saisissant sur les fragilités et les porosités de l’enfance face à la toute-puissance des adultes. Enfin, c’est la quête d’une femme, qui part à la rencontre de sa mère et de sa propre histoire. Poursuivre la lecture

Tomas Espedal – Marcher, ou l’art de mener une vie déréglée et poétique

Marcher, ou l’art de mener une vie déréglée et poétique est l’un des cinq ouvrages de Tomas Espedal traduit du norvégien vers le français. Il en a écrit 13 en tout, parus en Norvège, et c’est l’éditeur Actes Sud via la collection Lettres Scandinaves qui nous fait découvrir en 2012 cet auteur atypique.

Poursuivre la lecture

Stig Dagerman – Notre besoin de consolation est impossible à rassasier

Vårt behov av tröst är omättligt, en suédois.

Paru à l’origine en 1952, le texte de Dagerman est publié en 1955, à titre posthume donc. Il fait partie d’un recueil intitulé Dikter och dagbok (Poésies et Journal intime) de l’éditeur et critique littéraire Olof Lagercrantz.

Le texte, traduit en français et isolé du reste du recueil est donc une spécificité de l’édition française voulue par Actes Sud. il parait en 1981.

Poursuivre la lecture